Faire du vélo par temps pluvieux : les 5 réflexes à adopter

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, un vrai vélotafeur vous dira que peu importe la météo, il ira travailler à vélo. Mais en cas de pluie, est-ce vraiment prudent de prendre son vélo pour aller travailler ? Ça l’est si vous adopter les 5 réflexes suivants.

1. Choisir les bons équipements de vélo

« Il n’y a pas de mauvais temps, juste des mauvais équipements ».

Faire du vélo sous la pluie n’est jamais très agréable. Cependant, avec un équipement adapté à cette pratique (veste de pluie imperméable, poncho de vélo, sur-chaussures etc.) vos trajets en seront nettement améliorés.

Dans notre article « comment continuer le vélo sous la pluie » découvrez les équipements que nous vous conseillons. Entre vestes de pluie, ponchos et manchons, vous n’aurez que l’embarras du choix. Découvrez d’ailleurs tous nos vêtements de pluie ici.

2. Vérifier le freinage de votre vélo

Avant de sortir votre vélo lorsqu’il pleut, vérifiez l’état de vos freins. Ils doivent être réactifs et puissants. Pourquoi ? Parce que lorsque la route est humide, le freinage d’un vélo n’est pas le même que lorsqu’elle est sèche : en cas de pluie, les distances de freinage sont nettement plus longues Les distances de freinages seront donc limitées avec des freins réactifs. L’augmentation des distances s’explique par l’adhérence réduite des patins de freins ce qui entraînera un freinage moins puissant.

Pour assécher les jantes, actionnez les freins légèrement et plusieurs fois de suite, ce qui permettra d’optimiser votre freinage. Également, évitez (également) de freiner trop brusquement. Nous vous conseillons d’opter pour des jantes en aluminium qui seront plus efficaces que des jantes carbones sous la pluie.  Également, évitez également de freiner trop brusquement.

3. Préserver votre adhérence

Un autre élément important à prendre en considération lorsque vous roulez sous la pluie est l’état de vos pneus. En effet, la pression de vos pneus et leur état impacteront grandement la tenue de route de votre vélo. Ainsi, lorsqu’il pleut, nous vous conseillons de dégonfler légèrement vos pneus : avec 1 bar de moins, vos pneus de vélo pourront avoir plus de surface en contact avec le sol et seront donc nettement plus adhérents à la route, notamment dans les virages.

Pour améliorer l’adhérence de vos pneus, une des astuces la plus répandue est d’appliquer du vinaigre sur vos pneus avec l’aide d’un chiffon. Cela permettra de dégraisser le pneu et d’augmenter son accroche au sol. Cette astuce sera a répéter à chaque sortie sous la pluie.

Également, lorsqu’il pleut, de nombreux dangers au sol sont susceptibles de réduire encore votre adhérence. Pour cela, évitez de freiner et de trop incliner votre vélo notamment sur les bandes blanches de signalisation, les pavés, les plaques d’égout, les feuilles mortes et autres détritus.

Enfin, faites très attention en début d’averses et lors de crachins. En effet, ces petites pluies sont les plus dangereuses car elles rendent la chaussée très glissante : les hydrocarbures étant absorbés par la première couche de macadam, elles remontent à la surface du bitume et forment une pellicule glissante. Attention également en été, après une averse lorsque la température extérieure est élevée : la chaussée n’en sera que plus glissante !

4. Anticipez le danger

En tant que cycliste, l’anticipation est un critère clé pour rouler de manière sécurisée. Cet élément est encore plus primordial lorsqu’il s’agit de rouler sous la pluie tout comme rouler à une vitesse raisonnable. En effet, cela vous permettra d’éviter les dangers et cela vous permettra de freiner correctement en cas de besoin. En effet, à vélo sous la pluie, vous devez éviter d’être surpris et donc le freinage d’urgence. Le freinage d’urgence entraînerait un blocage trop rapide de vos roues (à l’adhérence très faible) et donc la chute.

5. Être visible et avoir un bon éclairage

Enfin, un autre élément important à prendre en compte est votre visibilité. Avoir un bon éclairage est donc primordial lorsque vous roulez à vélo sous la pluie. Non seulement cela vous permettra de mieux y voir mais surtout d’être vus par les automobilistes et autres usagers de la route.

Également, lorsque vous vous équipez (vêtements de pluie, casque, sacoches etc.), vérifiez que ces derniers soient bien équipés d’éléments réfléchissants. Cela vous permettra d’augmenter votre visibilité et donc votre sécurité.

Laisser un commentaire

Fermer le menu