Comment continuer le vélo sous la pluie ?

Les bonnes protections contre la pluie à vélo

Votre vélo est comme une seconde peau et vous ne pouvez-vous en passer, malheureusement quand le mauvais temps vient gâcher votre journée, c’est toujours le même dilemme :
Dois-je prendre mon vélo quand même ou utiliser les transports en commun ? Ma voiture ? Quel parapluie déjà n’est pas cassé ? Quelle chaussure supporte l’eau ?

Dès maintenant ne vous posez plus ces questions, et continuez tout simplement à profiter de votre vélo exactement de la même manière que quand il fait beau, comment ? En choisissant un équipement spécifique pour être au sec de la tête aux pieds !

1. Le poncho de vélo

Les ponchos de pluie (ou cape de pluie) sont plus amples que les vestes et couvre ainsi plus. Ils doivent aussi dans l’idéal être respirant, pour les mêmes raisons que les vestes. Vous disposez de bandes élastiques à l’intérieur de votre poncho vous permettant de le maintenir sur le guidon, pour protéger vos genoux et vos mains, sans vous gêner lors de votre conduite. Certains ponchos de pluie sont également équipés d’une ceinture ventrale pour éviter que le vent vienne perturber votre sortie. On retrouve aussi sur nos ponchos pour vélo par exemple un col haut fermé, une capuche, une poche avant qui se transforme en sac pour le transporter facilement et bien d’autres avantages…

2. La veste de vélo anti-pluie

Si vous êtes un cycliste au quotidien de type “vélotafeur”, la veste de pluie doit faire partie de votre garde-robe. Pourquoi choisir une veste de pluie spécialement conçue pour le vélo et non pas une veste de pluie classique ? Pour plusieurs raisons :

Choisir une veste imperméable et respirante

Le point essentiel pour les vestes, est leur respirabilité. Que ce soit des vestes pour femmes ou celles pour hommes elles doivent absolument être respirantes en plus d’être imperméables. Ainsi, lorsque vous pédalez et que votre corps chauffe, la chaleur s’évacuera naturellement vers l’extérieur avec une veste respirante. Fini les sentiments d’étouffements lorsque vous roulez. Généralement, plus la veste est honéreuse, plus elle est respirante.

La gamme Commuter de la marque AGU est par exemple, extrêmement légère et repirante.

L’imperméablité est également un point essentiel à prendre en considération. En effet, si votre veste prend l’eau après 5 minutes d’averses, cela rendra désagréable le reste de votre trajet. Sachez que les vestes de pluie de qualité sont la plupart du temps imperméables.

L’adaptabilité des vestes de pluie à la pratique du vélo

Une bonne veste de pluie sera souvent plus longue sur l’arrière pour protéger le bas du dos lorsque vous vous penchez sur votre guidon. Dans le cas des vestes longues pour cycliste type trench, la fente est aussi spécialement conçue pour vous permettre de pédaler de façon très à l’aise, contrairement à une veste longue à zip qui peut rapidement devenir une contrainte. Enfin, plusieurs modèles se plient très facilement pour un rangement rapide, ainsi vous pouvez toujours les avoir avec vous, et ne les sortir que par temps de pluie. Cette dernière caractéristique est d’ailleurs également valable pour les ponchos et pantalons.

Une veste avec des éléments réfléchissants

Une (bonne) veste spécialement dédiée au vélo contiendra des éléments réfléchissants pour augmenter votre visibilité, et donc, votre sécurité.

La marque hollandaise AGU propose des vêtements de pluie pour cyclistes urbains, spécialement adaptés aux déplacements du quotidien.

Enfin, si vous ne souhaitez pas encore investir dans une telle veste, optez le plus souvent pour une veste faite pour quelques degrés moindres que la température ambiante, de façon à ce que la chaleur générée par l’effort compense cette différence et vous ramène à une température parfaite.

3. Le pantalon de pluie de vélo

Tout comme, les vêtements du haut du corps, le pantalon de pluie doit absolument être très respirant, confortable, étanche et imperméable. Les pantalons de pluie sont plus larges qu’un pantalon classique afin que vous puissiez l’enfiler par-dessus celui de ville. Vos jambes ainsi que vos pieds sont à l’abri des intempéries. Pour certains modèles vous retrouverez des petits plus qui font la différence : poches zippées avec accès direct aux poches de votre pantalon de ville, doublure maillée, bandes réfléchissantes pour plus de sécurité, poche se transformant en sac pour le transporter partout avec vous etc…

4. Les sur-chaussures

Les extrémités de notre corps sont les parties les plus sensibles, pour cela vous pouvez utiliser des sur-chaussures en protection anti-pluie. Ces équipements vous permettront de garder les pieds au sec toute la journée. Ils sont faciles à enlever, réglables sur le côté et à l’arrière. De différentes longueurs, certains montent jusqu’aux genoux (type guêtres de randonnée) …

De différentes longueurs, certains montent jusqu’aux genoux, pour une combinaison parfaite avec le poncho par exemple puisqu’il couvre jusqu’aux genoux en général. Antidérapant pour ne pas glisser sur vos pédales. Ainsi, continuez à mettre vos magnifiques chaussures qui normalement ne supportent pas l’eau, même sous une averse torrentielle !

5. Les manchons (ou gants)

Fixez-les à votre vélo ainsi le froid, le vent et la pluie ne viendront plus déranger votre conduite. Tendances et imperméables à l’extérieur, doux et chaud à l’intérieur ils sont la solution pour lutter contre des conditions difficiles. De taille universelle vous pourrez les fixer sur différents vélos sans problème car ils sont très facilement installables et démontables. De plus, ces manchons existent dans plusieurs couleurs et différentes matières. Si vous préférez rester dans la simplicité, une bonne paire de gants vous permettra d’affronter la pluie et le froid.

wobs manchon velo

6. Le porte-parapluie

On arrête plus les innovations notamment avec le porte-parapluie pour vélo.  Il se fixe sur le guidon de votre vélo et vous permettra d’y installer un parapluie. La marque Popins propose par exemple des porte-parapluies et des parapluies élégants, pratiques et futés, qui vous permettront de rouler toujours à l’abri, et au sec !

Autre conseil important, indirectement lié à la pluie mais auquel on ne pense que rarement : Lorsqu’il pleut la luminosité est plus faible, il est alors préférable d’allumer votre éclairage vélo pour améliorer votre sécurité.

En conclusion, à partir de maintenant, inutile de laisser votre vélo au garage lorsqu’il pleut, il vous suffit d’avoir le bon équipement pour continuer à aller à votre travail, rejoindre vos amis, ou tout simplement pour des balades. Même à vélo, vous pourrez toujours « singing in the rain ».

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu