Holland Bikes Holland Bikes

le mag

Page d'accueil | Conseils & Astuces | Comment bien entretenir son vélo à assistance électrique ?

Comment bien entretenir son vélo à assistance électrique ?

Comment bien entretenir son vélo à assistance électrique ?

En 8 points clés

Pour l’amateur ou le novice, le mot « vélo » évoque un véhicule doté d’une mécanique simple. Le simple fait de rajouter le mot « électrique » semble faire du vélo un engin extrêmement complexe. Il n’en est rien, et comme nous allons le voir, la difficulté de son entretien ne diffère guère du simple vélo.
Dans l’ensemble, les vélos électriques de qualités (découvrir toute notre gamme de vélo électrique) sont fiables et conçus pour n’exiger qu’un minimum d’entretien. En respectant quelques règles simples, vous tirerez un maximum de satisfaction de votre vélo électrique.

1/ La Batterie 

– Lorsque le vélo est neuf, la batterie doit subir 2 à 3 cycles de charge-décharge complets afin de tirer pleinement profit de sa capacité maximale.
– Eviter absolument toute décharge profonde, lorsque vous n’utilisez pas pendant plusieurs mois votre batterie par exemple. Cela pourrait se solder par des dommages irréversibles sur les éléments de la batterie. Si vous n’utiliser pas le VAE durant une longue période, typiquement en hiver, il vous suffit d’effectuer une charge complète une fois tous les 2 mois.
– Eviter de recharger la batterie en plein soleil ou proche d’une source de chaleur (radiateur…). Et inversement évitez toute recharge en température négative. Si possible la recharge doit se faire dans un lieu sec et ventilé avec une température comprise entre 15 et 30°C.

2/ La connectique et les câbles électriques 

Un coup d’œil régulier pour vérifier que les câbles et connecteurs soient bien en place, en bon état et qu’ils ne soient pas endommagés par des frottements. Dans le cas contraire n’hésitez pas à en parler à votre magasin de vélo le plus proche, pour ne pas accentuer ces défauts.

3/ Le moteur 

Sans doute l’un des éléments les plus fiables d’un vélo électrique. Les dernières générations sont d’une solidité presque sans faille. Veillez toutefois lors de l’achat du VAE à choisir un moteur avec des performances en adéquation avec votre utilisation (voir comment choisir son vélo électrique), en effet si vous prenez une motorisation avec peu de couple (=puissance) sur des routes très vallonnées le moteur aura tendance à chauffer et à user prématurément les engrenages du moteur. A titre de comparaison, cela revient à tracter une caravane avec une petite voiture à faible moteur.

4/ Nettoyage du vélo 

Comme pour un vélo traditionnel, le nettoyage avec un jet haute pression (type Karcher) est à proscrire. Ce dernier endommagerait les joints d’étanchéité de la connectique et les roulements. En revanche, le nettoyage classique et en particulier durant l’hiver pour protéger votre vélo est plus que recommander (voir 6 Astuces clés pour continuer à faire du vélo en hiver).

5/ Freins, transmission, rayonnage etc.

La partie cycle d’un vélo électrique est identique à celle d’un vélo classique. Les opérations d’entretien/réparation se font de la même manière que pour un vélo classique (changer un câble, un pneu, resserrer les freins, graisser la chaîne…) toutefois sous le poids conjugué d’un poids plus important du Vélo à assistance électrique, il faut augmenter la fréquence des contrôles périodiques.

6/ Pneumatique 

– Un gonflage de vos pneus à bonne pression permettra d’optimiser l’autonomie de votre VAE et limitera fortement le risque de crevaison. La pression idéale est souvent notée sur le flanc de votre pneu.
– Intervenir suite à une crevaison sur une roue motorisé est plus complexe (connectique, poids de la roue…). Si vous êtes bon bricoleur il existe des solutions de réparation sans démonter la roue : une chambre à air linéaire, gel obstruant… afin de se prémunir de ce désagrément montez des pneus à haut niveau de protection anti-crevaison, ces derniers ont en plus une excellente longévité.

7/ Stockage du vélo électrique 

Oui, les vélos à assistance électrique sont conçus pour pouvoir rouler ou être stationné sous la pluie. Mais pour un stockage prolongé en extérieur une bâche n’est pas un luxe. Certaines bâches en PVC et universelle ne font pas plus de 15€.

8/ Transport du vélo électrique 

Soyez très attentif sur les capacités de charge maximale d’un porte vélo. Car s’il y a une différence notable entre un VAE et un vélo traditionnel c’est bien le poids, bien que de gros efforts ont été concédés par les frabricants ces dernières années. Celui d’un VAE conjugué à une inertie plus importante aura une influence non négligeable sur le comportement du véhicule. Si possible retirez la batterie pour alléger la charge sur le porte vélo. Opter également pour un porte vélo sur boule d’attelage : le chargement du VAE en sera facilité et son transport plus sûr.

Publié le par hollandbikes
0 commentaire
Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *